jeudi 4 février 2016

Pourquoi je n'aurai pas de ligne éditoriale.


Sur les blogs, il est courant que les auteurs suivent une ligne éditoriale, c'est-à-dire qu'ils se tiennent à un calendrier précis pour leurs publications selon des fréquences, des thèmes, etc.. De mon côté, j'ai choisi d'écrire comme bon me semble, selon l'humeur et l'envie.

Journal d'une disjonctée est un blog amateur et non professionnel. Je n'ai personne derrière pour me dire ce que je dois poster ou non. Je suis libre de m'exprimer sur les sujets que je souhaite. Moi seule décide du contenu, de ce que je désire partager. Je ne suis pas contre les suggestions, bien au contraire, mais le choix final me revient. Si je veux être plusieurs jours sans publier, cela m'appartient et je ne brise en aucun cas la chaîne d'une ligne éditoriale donnée. Parce que si je me dis que je dois poster tel article tel jour, je me sentirai mal si je n'y parviens pas ou que je le fais en retard. 

Par contre, je trouve essentiel de se fixer quelques objectifs divers et de se donner pour les atteindre ou les approcher au plus près. Pour ma part en tout cas. Sinon, j'oublie, délaisse, abandonne. C'est un moyen aussi de faire vivre mes écrits, ça rend un côté amusant. C'est une sorte de jeu que je m'invente.

Bien sur, une ligne éditoriale a quand même l'avantage de fidéliser un lectorat. Si on aborde différents thèmes chaque jour de la semaine (par exemple tous les lundis il y a un article musique, tous les mardi un article cinéma, etc..), certains pourraient venir au moment qui leur convient car ils savent que le contenu les intéressera. Lorsque l'on en n'a pas c'est un peu aléatoire et c'est alors le titre qui attire. De plus, pour l'auteur, il peut être plus simple de s'y retrouver au lieu de partir dans tous les sens. Cela dépend de chacun et de son organisation.

Une ligne éditoriale est pour moi une contrainte. Parfois le manque d'inspiration est présent. Parfois je n'ai pas le temps de me poser tranquillement pour rédiger des articles. Pourquoi avoir un timing ? Pourquoi me forcer ? Ce n'est pas ce que je souhaite véhiculer ici. Tenir un blog est à mes yeux un plaisir, une passion parmi tant d'autres qui m'occupe durant mon temps libre. Lorsque je poste, c'est que l'envie (ou le besoin) se fait ressentir. Je n'écris pas pour écrire. Je le veux vraiment. Je n'ai pas non plus des dizaines et des dizaines d'idées, des sujets sur lesquels je pourrais disserter durant des heures et des heures. Je pense qu'il faut maîtriser sa thématique pour pouvoir s'y tenir et pour pouvoir innover dans le cadre d'une ligne éditoriale. Peut-être que mon expérience future m'engagera vers une nouvelle réflexion. Mais pour le moment, il est clair et net que je ne peux et ne veux m'infliger un calendrier.


Et toi, as-tu une ligne éditoriale ?

Sasha

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Je n'ai pas de ligne éditoriale mais, par la force des choses, les mêmes thèmes reviennent (féminisme, jeunesse, discriminations...) même si à côté je peux faire tout et n'importe quoi :) Mais je pense effectivement qu'une ligne éditoriale est une contrainte à laquelle il faut savoir se tenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais tu n'établis pas un planning, tu fais au feeling selon l'actualité et au fil des réflexions qui te viennent :)

      Supprimer
  2. Pareil pour moi, j'ai commencé à bloguer pour le plaisir de partager, pas avec une visée professionnelle. J'essaie simplement d'être régulière mais pour moi la seule vraie règle est de bloguer parce qu'on en a envie :) Alors profitons, profitons ~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis entièrement d'accord avec tes propos ! :)

      Supprimer